L’infertilité le mal du siècle mieux la connaitre et comment la combattre ?

Dites que vous aimez !

Selon les données de l’Insee, le nombre de naissances en France a connu une baisse importante depuis les années 1970. En 1975, le nombre de naissances était d’environ 800 000 . En 2022, le nombre de naissances est estimé à 723 000.

Le taux de natalité, qui mesure le nombre de naissances pour 1 000 habitants, a également diminué au fil des ans. En 1975, le taux de natalité était d’environ 16,5. En 2022, le taux de natalité est estimé à 10,6.

Il est important de noter que la baisse de la natalité en France est un phénomène complexe qui peut être influencé par plusieurs facteurs tels que l’âge des mères, la situation économique, les politiques publiques, et les préférences personnelles .

 

L’infertilité est l’incapacité pour un couple hétérosexuel de déclencher une grossesse, après au moins un an de rapports sexuels, réguliers et sans contraception, dans le but d’avoir un enfant . Les causes de l’infertilité peuvent être nombreuses, tant chez la femme que chez l’homme. Chez les hommes, l’infertilité peut être due à un faible nombre de spermatozoïdes, des problèmes sexuels comme l’éjaculation précoce ou la dysfonction érectile, une surexposition à certains produits chimiques, le tabagisme, ou certains médicaments 2. Chez les femmes, l’infertilité peut être causée par des troubles de l’ovulation dus à des variations hormonales, des anomalies utérines, l’endométriose, l’obésité, ou des infections sexuellement transmissibles 1.

Le diagnostic de l’infertilité implique des questions sur les habitudes et les schémas sexuels du couple suivis d’un test de laboratoire pour l’homme et la femme. Les tests pour les hommes comprennent l’analyse du sperme, le test hormonal et le test génétique. Pour les femmes, les tests d’ovulation, l’hystérosalpingographie et les tests hormonaux sont couramment utilisés 2.

Le traitement de l’infertilité dépend de divers facteurs tels que la cause sous-jacente, l’âge et la santé du couple. Différentes techniques de conception assistée sont disponibles, telles que la fécondation in vitro (FIV), l’insémination intra-utérine (IIU), et l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) 2. Les médicaments tels que le clomiphène citrate et le clomiphène sont également utilisés pour traiter l’infertilité 2.

Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université Semmelweis à Budapest, il existe une fenêtre de neuf ans durant laquelle les complications pour la femme et le bébé sont minimisées. Cette fourchette se situe entre 23 et 32 ans .

Cependant, il est important de noter que l’âge idéal pour avoir un enfant peut varier selon les individus et les circonstances. Plusieurs facteurs tels que la santé, la situation professionnelle, et les préférences personnelles peuvent influencer la décision de fonder une famille .

Les facteurs qui peuvent aggraver la perte de fertilité chez les humains sont nombreux et peuvent varier selon les individus. Chez les femmes, la fertilité peut être affectée par des troubles de l’ovulation dus à des variations hormonales, des anomalies utérines, l’endométriose, l’obésité, ou des infections sexuellement transmissibles [1][2]. Chez les hommes, l’infertilité peut être due à un faible nombre de spermatozoïdes, des problèmes sexuels comme l’éjaculation précoce ou la dysfonction érectile, une surexposition à certains produits chimiques, le tabagisme, ou certains médicaments 2.

D’autres facteurs tels que l’âge, la génétique, l’anatomie, l’aspect immunitaire, l’obésité, la pratique intensive de sport, certains médicaments (y compris les œstrogènes et les progestatifs et certains antidépresseurs), la perte de poids excessive, le stress psychologique, la consommation de tabac et d’alcool, la sédentarité et une alimentation peu variée peuvent également avoir un impact sur la fertilité .

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques qui peuvent interférer avec le système hormonal de l’organisme et causer divers dysfonctionnements, notamment en ce qui concerne la fertilité 1. Les effets des perturbateurs endocriniens sur la fertilité peuvent varier selon les individus, mais ils peuvent inclure une insuffisance ovarienne, une mauvaise spermatogenèse, des troubles de l’ovulation, des anomalies utérines, et des cancers hormonodépendants 12.

Il est important de noter que les perturbateurs endocriniens peuvent avoir des effets nocifs sur la santé des hommes et des femmes et notamment sur la fertilité. Les perturbateurs endocriniens peuvent être présents dans les pesticides, les plastiques, les dioxines, les parabens, les phénoxyéthanol, les éthers de glycol, et les PCB 12.

Il est recommandé d’éviter les perturbateurs endocriniens autant que possible. Pour ce faire, il est conseillé de privilégier une alimentation saine et équilibrée, de limiter l’exposition aux produits chimiques, de choisir des produits de soins personnels sans produits chimiques nocifs, et de réduire l’utilisation de plastiques 123.

Il est recommandé d’éviter les perturbateurs endocriniens autant que possible.

Voici quelques gestes simples pour réduire votre exposition aux perturbateurs endocriniens:

  1. Manger sainement: Privilégiez les aliments locaux et de saison, et si possible d’origine biologique. Évitez les aliments transformés et les aliments riches en graisses saturées et en sucre.
  2. Limiter l’exposition aux produits chimiques: Évitez les pesticides, les herbicides et les insecticides. Utilisez des produits de nettoyage naturels tels que le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude et le citron. Évitez les produits de nettoyage contenant des produits chimiques nocifs tels que les phtalates, les parabènes et les sulfates.
  3. Choisir des produits de soins personnels sans produits chimiques nocifs: Évitez les produits de soins personnels contenant des produits chimiques nocifs tels que les phtalates, les parabènes et les sulfates. Utilisez des produits de soins personnels naturels tels que l’huile de coco, l’huile d’olive et le beurre de karité.
  4. Réduire l’utilisation de plastiques: Évitez les bouteilles en plastique, les sacs en plastique et les contenants en plastique. Utilisez des contenants en verre ou en acier inoxydable pour stocker les aliments et les boissons.

Il existe plusieurs plantes qui peuvent aider à améliorer la fertilité chez les hommes et les femmes. Voici quelques exemples:

Rubus idaeus
Trèfle des prés
  1. Trifolium pratense (trèfle violet): Cette plante contient une grande quantité de phytoestrogènes, qui peuvent aider les femmes qui souffrent de déséquilibres hormonaux. Elle est également utile pour celles qui souffrent d’une obstruction des trompes de Fallope et de cycles menstruels irréguliers 1.

Chez les hommes, Turnera difusa (damiana) est une plante idéale pour augmenter la libido. Elle contribue également à récupérer la santé sexuelle, à remédier à l’éjaculation précoce et à la dysfonction érectile. Tribulus terrestris (croix-de-Malte) est une plante qui renforce le système reproductif chez l’homme. Elle améliore le comptage des spermatozoïdes et la qualité du sperme. Elle est, de plus, efficace dans la prévention et le traitement de la dysfonction érectile 1.

Il est important de noter que les plantes ne sont pas une solution miracle et que leur efficacité peut varier selon les individus. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de prendre des plantes pour améliorer la fertilité.

 

 

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires